VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

La nouvelle Hoka Tracer, alors là…

On connaît depuis quelques années les chaussures de la Hoka dont l’histoire a commencé il y a 7 ans dans le trail.

A l’époque l’ADN de la marque était très marqué par l’univers de l’outdoor, avec des modèles plutôt massif et pas adapté à la pratique sur route.

Force est de constater que ce n’est plus du tout le cas, bien au contraire, avec la Hoka Tracer, c’est devenu aussi une chaussure « route », légère, agressive, réactive et belle pour ne rien gâcher.

La Hoka Tracer c’est 200g en pointure 42, c’est un Drop de 4mm, le chaussant est exceptionnel même si sur les 5 premières minutes on sent un peu le bout de la chaussure au dessus des orteils mais cela ne dure pas, la chaussure est large à l’avant c’est vraiment parfait et elle chausse vraiment la pointure demandée.

IMG_1309

A noter toutefois que c’est modèle light pour des coureurs light, au dessus de 80kg il va falloir s’orienter sur un autre modèle, comme beaucoup de chaussures de ce poids d’ailleurs. Comme d’habitude avec ce style de chaussure on ne sent vraiment pas la Tige en mesh sans couture, le chaussant est agréable dès les premières foulées.

La languette est minimaliste, très fine et agréable. La semelle Pro2Lite (double densité) assure le minimum d’amorti que l’on peut attendre d’une chaussure nerveuse.

Côté test, sur route et chemin sur une séance de footing tout simple, sur tapis pour une séance de VMA, et sur piste pour des 500m. Le constat est le même il y a ce petit amorti propre à Hoka mais vraiment pas celui des modèles précédents, son drop de 4 permet d’avoir une foulée « à plat » mais les attaques talon sont toujours possibles.

Pas de douleur au lendemain des séances effectuées.

Il va être intéressant de voir l’usure dans les mois qui viennent, nous avons effectué un peu plus de 300 km, mais on doit avouer que ce modèle n’a rien à envier aux modèles compétitions des marques concurrentes, sur ce terrain Hoka a réussi son produit.

IMG_2908