VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Bryan Cantero, athlète du week-end

ATHLETE DU WEEK-END. Bryan Cantero a remporté le titre sur le court dimanche aux championnats de France de cross. Son premier chez les seniors, le deuxième après sa victoire chez les juniors en 2010 à La Roche-sur-Yon.

Pas aisé, voire même impossible de mettre en avant un athlète plus qu’un autre ayant brillé ce dimanche aux France de cross. Ce sera donc Bryan Cantero, vainqueur sur le cross court pour son deuxième cross de l’hiver, après un dernier 500 mètres canon !

Même sur un vrai cloaque, la pointe de vitesse peut donc servir !?

Oui, même sur un parcours comme ça (sourire). Je pensais sur le dernier 200 que les appuis étaient meilleurs que ça. Il y a eu quelques appuis fuyants, j’ai eu peur de tomber sur l’arrivée, mais ça a été. Le but était de rester scotcher au groupe de tête jusqu’aux derniers 500. J’avais prévu de mettre une attaque. Mon plan s’est passé comme prévu. Je suis content, c’est tout bon pour moi.

A90Z1548 2

Quels étaient vos sensations ? Comment se sent-on sur un terrain tout le temps instable ?

C’était un peu spécial. Surtout que je n’avais pas renoué avec la compétition depuis assez longtemps, au cross d’Allonnes justement (près du Mans ; le 22 novembre, il avait terminé 6e). Je crois que les terres sarthoises me réussissent plutôt bien. On savait avec le coach (il s’entraîne de nouveau avec Bastien Perraux à Lyon depuis septembre, ndlr) que j’étais bien. Je m’entraîne avec des mecs comme Guillaume Adam (champion de France du 3 000 m indoor fin février) ou Mounir Akbache, j’ai des repères chronométriques et de forme vis-à-vis de ces partenaires là. Après, c’était un peu l’inconnu parce que sans compétition dans les jambes, c’est toujours délicat d’aborder un championnat comme celui-ci.

« Il faut que je sois plus constant »

Vous deviez avoir de la fraîcheur ?

Oui, par contre j’avais du jus. Je pense que ça a dû jouer sur certains adversaires qui ont pas mal couru cet hiver (Djilali Bedrani, 4e et vice-champion de France ; Alexandre Saddedine, 7e et 4e Français ; Martin Casse, 8e et 5e Français ; Guillaume Adam, 12e et 7e Français, étaient tous en lice la semaine précédente aux France indoor, ndlr).

Vous avez eu des petits soucis physiques cet hiver ?

J’ai eu un claquage au mollet en rentrant d’Afrique du Sud, une désinsertion de l’aponévrose sur huit centimètres. Ça m’a quand même plombé vingt jours d’entraînement, sachant qu’avant de me blesser, j’étais particulièrement solide sur mes séances. Mais c’est peut-être un mal pour un bien pour attaquer la suite de la saison, qui va être longue et intense en termes d’objectifs.

L’objectif, ce sont les Jeux sur 1 500 m ?

Oui. J’ai une seconde à chercher sur mon record personnel, sachant que je ne l’ai pas battu l’an passé (3’36’’84 en 2015 ; 3’36’’08 en 2014, son record personnel, alors que les minima pour les Jeux sont fixés à 3’35’’00, ndlr). Je pense que c’est jouable. Après, il va falloir que je passe un cap. Je pense que je suis en train de le passer. Il faut que je sois un peu plus constant et présent sur les grosses compétitions. C’est ce que je dois faire cette année.

Les résultats du cross court masculin : cliquez-ici.

A90Z1635 2

A90Z1648 2

A90Z1561 2

Texte : Quentin Guillon.

Photos : Yves-Marie Quemener.